loader image

Santé: Quid de la maladie de Lupus?

Le Département de Rhumatologie des Cliniques Universitaires de Kinshasa (CUK) en collaboration avec la Société Congolaise de Rhumatologie a organisé une Matinée Scientifique sur le Lupus le mercredi 11 mai 2022 dans la salle de conférence Monekosso aux CUK. Ce, dans le cadre de la journée mondiale consacrée à cette maladie, célébrée chaque 10 mai depuis 2010. A constaté infoplus-rdc.com


Se confiant à la presse à l’issue de cette Matinée Scientifique, le Docteur Aldo MAVINGA, Rhumatologue/CUK/SCR s’est exprimée en ces termes:

«(…) le 10 Mai de chaque année est consacré pour le monde médical à la journée mondiale de LUPUS, et comme le 10 Mai c’était hier mais nous au niveau de service de rhumatologie de CUK(clinique universitaire de kinshasa)nous avons organisé aujourd’hui notre journée mondiale à travers une matinée scientifique multidisciplinaire pour parler de cette maladie. En parler par rapport à ce que nous avons comme morbidité dans la vie médicale de chaque jour c’est-à-dire les atteintes rhumatismales mais aussi les atteintes rénales qui sont l’un de problème principaux qu’on rencontre dans le cadre de LUPUS mais vous avez vu qu’il y avait aussi une intervention du dermatologue parce que cette maladie se présente aussi avec beaucoup de manifestations cutanée «(…)»

«(…) Le LUPUS,   c’est une maladie auto-immune, une maladie au cours de laquelle le système immunitaire donc le système de défense qui est censé vous protéger contre les microbes, les infections, les agents extérieurs qui menacent votre santé. Ce système se retourne contre vous, donc vous avez des cellules de défense, les anti-corps qui vont au-delà de leur mission de vous protégez ils vous attaquent, ils attaquent vos propres organes, vos propres cellules c’est un peu comme dans le football lorsqu’un joueur marque contre son camps on parle d’un auto-but ici on parle d’auto-immunité parce que l’immunité est dirigé contre ce qui est soi, ce qui est vous-même. C’est ça qui se passe dans le LUPUS c’est une maladie qui est caractérisé cliniquement surtout par les manifestations osteo-articulaires donc des manifestations rhumatismale c’est pour ça qu’on en parle dans le cadre du rhumatisme mais il y a aussi le rein qui est un organe, qui, lorsqu’il est atteint explique le cas le plus sévères et même le décès parmi les malades atteints de LUPUS et à côté de cela il y a les atteintes cutanées mais les autres organes peuvent être touché c’est pour cela qu’on dit que le LUPUS est une maladie systémique qui peut toucher le système nerveux, le coeur, les poumons, les organes du tube digestif etc…(…)»

«(…) Heureusement il y a les thérapeutiques qui permettent de soigner le patient, faute de le guérir parce qu’on ne guérit pas le LUPUS dermatodysemine mais on peut et on arrive a induire la rémission chez ce malade. Dans cet état là où le patient n’a pas de symptôme ou sa maladie le laisse en paix si vous voulez  ce que nous cherchons en soignant les malades (…) cette matinée scientifique est premièrement adressée à ceux qui exercent comme medecin, infirmier, ceux qui sont dans la profession médicale c’est déjà une occasion de se ressourcer en matière de LUPUS. Vous savez que le médecin est tenu à ce qu’on appelle la formation continue, il faut se remettre à chaque fois à l’école à travers des activités comme celle-là parce que dans l’entre-temps la science a évolué il y a des nouvelles connaissances sur le LUPUS et il y a des spécialistes en la matière qui communique pour informer le plus grand nombre ou pour aider le plus grand nombre à se maintenir à niveau par rapport au LUPUS et quand le Médecin est bien informé il est aussi à mesure de mieux prendre en charge le malade il est déjà en mesure de diagnostiquer le problème et d’assurer la prise en charge par la suite mais vous avez vu que dans la salle il y avait des malades même qui ont pris la parole. Ce sont des occasions comme ça où les Medecins ont la possibilité d’écouter le genre des personnes qui sont censées soigner leur perception de leur maladie et ça permet parfois de rectifier le tir sur l’une ou l’autre chose. Vous avez vu comment l’une de patiente a parlé de la politique de santé et nous, ça nous rappelle que le LUPUS est un problème important dont le soin coûte cher et pour lequel la communauté et le gouvernant doivent faire quelque chose (…)»

Abondant dans le même sens, le Professeur Docteur Malemba, Rhumatologue/CUK/SCR, a relevé ceci:

«(…) Le lupus est une maladie qui existe dans notre milieu bien qu’elle soit peu connue du grand public c’est une maladie qui intéresse très souvent la jeune fille qui est en âge de procrée entre 18 et 30 ans, elle a beaucoup des manifestations clinique et si elle n’est pas diagnostiquer à temps elle a beaucoup des complications qui effectivement peuvent conduire à la perte de la vie. Donc il est très important que l’on puisse diagnostiquer cette maladie un peu plus tôt pour que la prise en charge qui peut bien se faire, qui peut aisément se faire dans notre milieu parce que nous avons les moyens pour poser le diagnostic les moyens pour apporter les soins donc les traitements. Il faut tout simplement être anticipatif sur le plan du diagnostic pour espérer une bonne issue dans cet état de la situation (…)»


«(…) Comme mesure préventive d’abord, il faudra connaître que c’est une maladie génétique, il y a des personnes qui sont prédisposés à le faire et d’autres qui ne sont pas predisposés à le faire. Les préventions qui doivent se faire c’est d’abord; venir en consultation dès qu’il y a des symptômes et de deux dès que le diagnostic est aisément posé et être présent à ces rendez-vous pour être suivi convenablement de sorte à prévenir une évolution mauvaise pour que les choses aillent dans la bonne direction parce que quand on est porteur de gêne qui prédispose à cette maladie les facteurs pour la déclencher il y a toute une dizaine. Il est quasiment difficile voir impossible de pouvoir agir sur un facteur ou deux. C’est en agissant ensemble avec l’aide d’un personnel outiller qu’on peut arriver à bien contenir les effets de cette maladie (…)»

Il sied de noter que le mercredi 18 mai 2022 le Service de Gastro-enterologique du Département de Médecine Interne organisera à son tour, une conférence sur la pathologie cancéreuse intéressant le tube digestif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans la même catégorie

Voir les articles de cette categorie

Articles récents