loader image

Projet de l’exploitation du lithium à Manono: dénonciation et appel à la conscience nationale

Au cours d’une conférence de presse qu’il a animée le jeudi 22 juin 2022 à Kinshasa, le Journaliste d’investigation, Mice Tshibangu a présenté un film mettant en lumière le dramatique dénouement sur l’accord entre la société congolaise COMINIERE et celle del’australien AVZ MINERALS, dans l’exploitation du lithium dans le territoire de Manono, situé dans la province de Tanganyika. A appris infoplus-rdc.com des sources dignes de foi.

Ce film de plus de deux heures montre le non-respect des accords d’AVZ MINERALS signé avec COMINIERE. Pourtant, l’accord prévoyait que la société australienne partenaire privilégiée avec 70%, apportera sa quote-part du reste du capital nécessaire à la construction de la mine de lithium de Manono, mais également des dépenses supplémentaires pour faire grandir le projet.

A travers ce film, Mice Tshibangu estime qu’il est important, étant donné que le pays est en situation de guerre, la population, la presse…doit se lever pour soutenir le Gouvernement d’une manière ou d’une autre afin qu’il obtienne gain de cause dans cette affaire qui est déjà au niveau de la justice, question de mobiliser un budget consistant pour l’exploitation des gisements se trouvant à Manono pour aider le pays tant soit peu, du chaos auquel il se trouve.

« (…) Aujourd’hui, il faut dire que beaucoup d’autorités, surtout durégime précédent qui ont signé les contrats, qui n’avantagent aucunement le pays (…) Et ceci rend la tâche difficile à l’actuel Président de la République car, il a trouvé sur sa table les contrats que les autorités précédentes ont signé, pas pour le pays mais pour leurs poches (…)», a-t-il révélé, avant d’estimer que la RDC a été trahie du fait que tout est presque bloqué.

Mice Tshibangu a, par ailleurs, souligné qu’il regorge dans sa gibecière plusieurs dossiers pareils démontrant comment les dirigeants précédents ont signé de contrats au nom de la République, mais les fonds sont partis dans leurs poches pour s’enrichir.

«(…) Les congolais doivent arrêter avec des futilités pour s’adonner à des tels dossiers sérieux qui vont aider à avancer notre pays «(…)», a conclu notre confrère

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans la même catégorie

Voir les articles de cette categorie

Articles récents