loader image

Processus Électoral : Des équipes de la CENI en mission de repérage pour identifier et enrôler des Congolais résidents à l’étranger

La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a prévu de faire participer des Congolais résidents à l’étranger au processus en cours. Pour ce projet pilote, cinq pays sont concernés : l’Afrique du Sud, la Belgique, la France, le Canada et les Etats-Unis d’Amérique. C’est dans ce cadre que la CENI a lancé des missions de repérage des sites d’identification et d’enrôlement des électeurs dans les pays visés. La délégation de la CENI conduite par le Premier vice-président, Bienvenu ILANGA LEMBOW, a été reçue lundi 3 octobre 2022 à Paris par l’ambassadeur de la République démocratique du Congo en France, Mme Isabel Matshik Ruth TSHOMBÉ. En prévision de l’opération de la Révision du fichier électoral concernant les Congolais résidant sur le sol français. A appris infoplus-rdc.com de la Cellule de Communication de la Centrale Électorale.

La mission du Premier vice-président de la CENI prévoyait notamment la tenue des cadres de concertation avec les compatriotes. Dans le même temps, la délégation de la CENI conduite par le deuxième Vice-président, Didi MANARA LINGA est arrivée à Bruxelles le samedi 1er octobre 2022. But de la mission : recueillir toutes les informations pour l’enrôlement des Congolais résidents dans le royaume de Belgique.

La délégation a eu une séance de travail de cinq heures lundi 3 octobre avec l’ambassadeur Christian NDONGALA NKUKU. Le 2e Vice-Président Didi MANARA LINGA a mis en avant les raisons ayant milité au choix de la Belgique au nombre de quatre autres pays retenus pour cette opération pilote.

Au cours de cet échange, le chef de mission diplomatique congolaise s’est réjoui de l’option prise par la Centrale électorale dirigée par Denis Kadima Kazadi, celle de prendre en compte les compatriotes vivant dans les pays précités. Son souhait le plus ardent, a-t-il souligné, est de voir le plus grand nombre des compatriotes résidant dans sa juridiction diplomatique participer au processus électoral en cours, afin d’accomplir, le moment venu, ce devoir civique à l’instar des autres Congolais.

Trois commissions composées des experts de la CENI et quelques diplomates ont été mises sur pied pour analyser les conditions de faisabilité de l’enrôlement des compatriotes résidents au royaume de Belgique. Un cadre de concertation est prévu sur place à Bruxelles ce jeudi 6 octobre 2022.

Une autre mission similaire s’est déroulée en Afrique du Sud à la tête de laquelle se trouvait le Rapporteur de la CENI, Mme Patricia NSEYA MULELA, pour le repérage des sites d’enrôlement des Congolais résidents au Pays de Nelson Mandela. L’un des objectifs de la mission étant de recueillir les avis et opinions de différents segments de la communauté concernant l’organisation de l’identification et de l’enregistrement en décembre 2022 pour les élections prévues en décembre 2023.

L’approche proposée par le chef de mission diplomatique congolaise de rencontrer la communauté par catégorie et non dans une masse hétérogène a été bien accueillie par l’ensemble de la délégation qui a estimé que les diverses voix de chaque segment seraient utiles pour prendre la température au niveau de la base. Lundi 26 et mardi 27 septembre 2022 ont constitué des journées intenses de travail et de réunions assorties des échanges houleux.

Le thème de l’identification a été abordé en plus des deux documents à prendre en compte donnant le droit légitime de voter. Les sites où le scrutin devrait avoir lieu figuraient en bonne place au cours de ces échanges. A tour de rôle, les délégations de chaque segment de la communauté congolaise ont eu l’occasion d’exprimer librement ses opinions et suggestions. Ainsi, Mme Patricia NSEYA MULELA en a pris bonne note. Une autre mission conduite par la Questeure adjointe, Mme Sylvie BIREMBANO, au Pays de l’Oncle Sam.

Arrivés aux États-Unis le jeudi 22 septembre 2022, les membres de la mission de la CENI en terre américaine, conduits par la Questeure Adjointe, Mme Sylvie BIREMBANO, s’étaient entretenus avec le premier Conseiller d’ambassade, Yves BASHONGA, assurant l’intérim de l’ambassadeur Marie-Hélène MATHEY BOO en déplacement de service à New-York. Au cours de l’entretien avec l’ambassadeur de retour de mission, la Questeure Adjointe de la CENI, accompagnée notamment de Mme le Secrétaire Exécutif National Adjoint, Marie-José KAPINGA BONDO, a donné les grandes lignes de cette mission. Avant d’apporter des éléments de réponses aux questions liées aux opérations d’identification et d’enrôlement des Congolais résidant à l’étranger. En rappel, la CENI envisage de procéder à l’enregistrement prévu au mois de décembre prochain des compatriotes résidant dans les cinq pays retenus pour cette consultation électorale de 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Voir les articles de cette categorie

Articles récents