loader image

MONUSCO-RDC: Bintou Keita plaide pour la participation de la femme dans l’élaboration de la loi électorale

Lors d’une séance de travail le lundi 18 Avril 2022 avec le président du Senat, Modeste Bahati Lukwebo au bureau de cette institution, la Représentante du Secrétaire Général des Nations Unies en RDC, Bintou Keita a plaidé pour la prise en compte de la représentation de la femme lors du traitement de la loi électorale à
la chambre haute du Parlement. A appris infoplus-rdc.com des sources onusiennes.

D’autres questions notamment la situation sécuritaire, la lutte contre le tribalisme, la protection et la promotion des droits des peuples autochtones, ainsi que la transition dans le Tanganyika, ont été évoquées par les deux personnalités lors de ce tête à tête.

La responsable de la MONUSCO a félicité le président du Sénat pour la promotion de la femme au sein de son regroupement politique qui a proposé les femmes à plusieurs postes de
responsabilité.

« (…) c’est une continuation de conversation. Les sujets de l’heure que nous avons évoqués sont tout d’abord la question sécuritaire avec la détérioration de la situation sécuritaire notamment dans la partie Nord mais aussi la mise en œuvre de l’état de siège. Nous avons aussi abordé la question de la réforme de la loi électorale, où est-ce qu’on en est, notamment aussi, parce que c’est la pièce maitresse, au fait que les élections doivent se dérouler à temps et dans de bonnes conditions, c’est une pièce maitresse qui est attendue par beaucoup, et notamment par les femmes pour la question de la participation et la représentation des femmes (…)», a déclaré la Cheffe de la MONUSCO.

Par ailleurs, Bintou Keita a plaidé auprès de Modeste Bahati pour le traitement de la loi portant protection et promotion des droits des peuples autochtones pendant la session parlementaire en cours. Une loi déjà inscrite au calendrier de ladite session

Les deux personnalités ont également abordé les éléments de conversation concernant « tout ce qui est relatif à la
transition dans le Tanganyika, notamment les questions de renforcement de la présence des effectifs militaires et policiers »

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans la même catégorie

Voir les articles de cette categorie

Articles récents