loader image

Indaba Mining : Le Premier Ministre Sama Lukonde exhorte les potentiels investisseurs à venir en RDC

Le Premier Ministre congolais, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge a été
reçu en audience, le mardi 10 mai 2022 à Cape Town en Afrique du Sud, par le Président sud-africain, Cyril Ramaphosa. A appris infoplus-rdc.com des sources officielles.

Ils ont échangé sur l’amélioration et le renforcement de la coopération économique entre l’Afrique du Sud et la RDC.

Ces deux pays s’accordent notamment sur « la mutualisation des
efforts pour le développement des chaînes de valeur dans le
secteur minier afin d’améliorer les conditions de vie de leurs
populations ».

« Avec le Président sud-africain, au-delà des liens politiques qui sont forts depuis bien des années, il est question de voir comment on peut renforcer la coopération économique entre les deux pays. C’était ça l’objet des discussions. Il y a cette idée de la chaîne de valeur, de la mutualisation des efforts. Il est question de voir avec la Zambie, comme nous sommes les deux pays grands producteurs du cuivre et du cobalt, comment parler de la même voix. C’est possible de le faire avec le Botswana avec la filière du diamant, avec
l’Afrique du Sud aussi pour le marché, les opportunités. Vous savez qu’en termes des investissements économiques, l’Afrique du Sud est très implantée en RDC », a rapporté à la presse le Porte-parole du Gouvernement congolais, Patrick Muyaya Katembwe.

A la tête d’une forte délégation, Sama Lukonde séjourne en Afrique
du Sud depuis dimanche dernier dans le cadre du Forum Mining
Indaba/2022. Placé sous le thème : «Evolution du secteur minier africain : investir dans la transition énergétique, l’ESG et les économies », Indaba Mining réunit durant 3 jours près de six mille représentants quelques huit cents multinationales et environ quarante délégations gouvernementales et
paragouvernementales.

Intervenant mardi devant toute l’assistance, le Premier ministre a
présenté les enjeux et opportunités d’investissement dans le
secteur minier en RDC. Non sans appeler les potentiels investisseurs à venir au pays.

Il sied d’indiquer que la RDC participe à ce Forum dans un contexte de valorisation de ses minerais, surtout ceux qui sont dits stratégiques, le cas du Cobalt. Cela
signifie simplement que la RDC ne peut plus se limiter à exporter ses minerais stratégiques et importer les biens et équipements qui en découlent.

Pour cela, elle devra développer une industrie minière qui soit compétitive localement. Bien évidemment, les défis en termes d’infrastructures et surtout d’énergie sont énormes. Et c’est là que
participer à ce genre de conférences minières peut-être intéressant.

Il faut s’inscrire dans une perspective de conclure des partenariats qui soient gagnants-gagnants pour que le secteur minier soit véritablement un levier du développement socio-économique tant
espéré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans la même catégorie

Voir les articles de cette categorie

Articles récents