loader image

5è édition du Forum National des Ministres Provinciaux et Chefs de Division du Genre: Nathalie LUNDA NGANDU a fait l’état des lieux de la question du Genre dans le Lualaba

Un grand Hôtel de Kinshasa a abrité du 27 au 30 juillet 2022 les travaux de la 5e édition du Forum des Ministres et Chefs des Divisions en charge du Genre dans les Provinces autour du thème: « Autonomisation de la femme, pour une participation accrue au processus de consolidation de la paix et à la gouvernance démocratique ». A constaté infoplus-rdc.com

Ces assises qui se sont tenus 4ans après la précédente édition avaient notamment pour objectif d’élaborer une feuille de route commune des activités qui seront organisées d’ici décembre 2023.

Depuis 2015, cette plateforme est un outil de coordination mis en place par le Ministère du Genre, Famille et Enfant, pour améliorer la collaboration au niveau central et au niveau provincial, afin d’assurer une mise en œuvre harmonieuse et une bonne coordination des politiques, programmes et projets relatifs au genre.

Au niveau provincial, les Ministres et les Chefs des Divisions en charge du Genre sont établis pour impulser, dans leurs territoires, la politique du Gouvernement sur la question de la parité et de l’égalité homme-femme. L’occasion faisant le larron, la Ministre du Genre, Famille et Affaires Sociales de la Province de Lualaba, Nathalie LUNDA NGANDU a fait l’état des lieux de sa Province lors de ce Forum, le vendredi 29 juillet 2022. Répondant aux différentes préoccupations de la Presse à l’issue des travaux, Madame la Ministre provinciale s’est exprimée en ces termes devant la presse:

«(…)Je salue l’organisation de ces assises et particulièrement, je rends hommage à la Ministre Nationale du Genre, Famille et Enfant, Gisèle Ndaya pour sa perspicacité et son dynamisme à la réussite des travaux (…) Ces assises nous ont permis de faire l’état des lieux de la question du genre dans nos différentes Provinces, de partager les expériences et les informations sur le genre (…) Ensuite les travaux en groupes ont permis d’élaborer une feuille de route commune à toutes les Provinces à soumettre aux instances décisionnelles (…) Chaque Province qui a exposé à la tribune, a présenté les défis auxquels elle est confrontée en rapport avec le genre ,(…)».

Et de poursuivre: «(…) Pour le Lualaba, l’exploitation minière artisanale ou industrielle est une opportunité pour les femmes (…) Nous plaidons pour l’amélioration des conditions d’hygiène et le renforcement des règles de santé et sécurité au travail dans les sites miniers, pour permettre de garantir la protection des femmes qui opèrent dans les zones minières (…) À cet effet, il y a nécessité d’intensifier la sensibilisation contre les violences sexuelles, la discrimination et autres pratiques néfastes à l’égard de la femme dans les sites miniers ainsi que la promotion de l’éducation financière, et la vulgarisation des textes légaux en faveur de la femme (…) C’est pourquoi j’ai plaidé pour une réflexion poussée des parties prenantes, au sujet de l’interdiction des femmes enceintes d’accéder aux sites miniers, tel que dispose le code minier (…) Car, cette disposition constitue une épine au pied au sujet de l’autorisation des femmes dans les sites miniers (…)»

Avant d’ajouter: «(…) j’encourage la promotion des sources alternatives des revenus à travers d’autres types d’activités telles que les micro-entreprises, y compris l’agriculture (…) Je soutiens la construction des maisons d’éveil de la Femme dans les territoires et villes de la Province de Lualaba qui permettront d’y organiser plusieurs activités notamment les formations avec différentes thématiques dont le leadership et l’entrepreunariat féminin, les violences basées sur le genre et autres.

«(…) Une prise en charge intégrale des femmes et filles victimes des violences, permettra de les guérir de leurs traumatismes, une prise en charge médicale si possible et psychologique envue de leur réintégration dans la société ainsi que l’accompagnement de ces femmes à obtenir un fond pour se lancer dans des activités entrepreunariales (…)», a conclu Madame le Ministre Nathalie LUNDA NGANDU.

À titre de rappel, l’autonomisation de la femme sous ses différentes facettes; La participation politique de la femme à la gouvernance démocratique à travers une participation active au processus électoral en cours; La participation de la femme au processus de recherche et consolidation de la paix en RDC; sont notamment les différents sujets qui ont inspiré le thème de cette 5e édition du Forum National des Ministres Provinciaux et Chefs de Division du Genre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans la même catégorie

Voir les articles de cette categorie

Articles récents